verdoyer


verdoyer

verdoyer [ vɛrdwaje ] v. intr. <conjug. : 8>
XII e; de verd vert
Se dit des végétaux qui donnent à l'œil une sensation dominante de vert. « Les feuilles verdoyaient aux branches des arbres » (Bourget).

verdoyer verbe intransitif (ancien français verd, vert) Littéraire. Verdir, en parlant des végétaux, de la campagne. ● verdoyer (difficultés) verbe intransitif (ancien français verd, vert) Conjugaison Les formes conjuguées du verbe s'écrivent avec un i devant e muet : je verdoie, tu verdoies, mais nous verdoyons. - Attention au futur et au conditionnel : je verdoierai ; je verdoierais. - Attention également au i après le y aux première et deuxième personnes du pluriel, à l'indicatif imparfait et au subjonctif présent : (que) nous verdoyions, (que) vous verdoyiez. ● verdoyer (synonymes) verbe intransitif (ancien français verd, vert) Littéraire. Verdir , en parlant des végétaux, de la campagne.
Synonymes :
- prospérer
- s'épanouir

verdoyer
v. intr. être de couleur verte. "L'herbe qui verdoie" (Perrault).

⇒VERDOYER, verbe intrans.
A. — 1. [Le suj. désigne des végétaux, des organes végétatifs] Commencer à entrer en végétation, à devenir vert. Synon. verdir. Les arbres grandissent sous la pluie qui fait verdoyer leur feuillage, ils se développent au milieu de l'ouragan (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p. 202). Les herbes renaissantes frémissent (...) les entonnoirs d'obus commencent à disparaître sous la végétation; les taillis verdoient sur l'emplacement des forêts anéanties; la vie se réintroduit (BARRÈS, Cahiers, t. 13, 1921, p. 242).
2. Au fig.
a) [Le suj. désigne une pers., ses qualités intellectuelles, morales] S'épanouir, éclater de fraîcheur. L'orgie est pour mon intelligence ce qu'est un orage pour la campagne, ça la rafraîchit, elle verdoie! et les idées poussent, fleurissent! (BALZAC, Faiseur, 1850, IV, 3, p. 300). Il parle de tout avec un sourire (...): il verdoie, il rit, il a la bouche en cœur (GONCOURT, Journal, 1862, p. 1146).
b) [Le suj. désigne une chose abstr.] Développer sa vitalité, prospérer. Tandis que la grande et hautaine branche des Chansons de geste s'est desséchée et a péri, la branche plus humble des Fabliaux (...) n'a cessé de verdoyer, de bourgeonner et de fleurir (SAINTE-BEUVE, Prem. lundis, t. 3, 1864, p. 159).
B. — Présenter un ton dominant de vert, des nuances vertes.
1. [Le suj. désigne des végétaux, un lieu couvert de verdure] Des jardins verdoient sur les bords du Nil (...), riz et cannes à sucre forment d'impénétrables rideaux de verdure (DU CAMP, Nil, 1854, p. 23). V. faner B 2 b ex. de Bourget.
— [P. allus. au conte de Ch. PERRAULT, La Barbe-Bleue et à la réponse d'Anne: Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie, pour exprimer notamment la vanité d'une attente] La route pouvait poudroyer et ses haies verdoyer! Nat et Berthe, qui surveillaient le portillon, ne verraient rien venir (H. BAZIN, Qui j'ose aimer, 1956, p. 25).
2. [Le suj. désigne une chose concr.] L'émeraude mérite de verdoyer sur ton cœur (NERVAL, Sec. Faust, Hélène, 1840, p. 248). La mer (...) Céruléenne ou rose ou violette ou perse (...) Verdoie à l'infini comme un immense pré (HEREDIA, Trophées, 1893, p. 141).
Prononc. et Orth.:[], (il) verdoie [-dwa]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. v. aboyer. Étymol. et Hist. 1. 1176 « devenir vert » (en parlant de l'herbe) (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 3462); 1181-90 en parlant d'une émeraude (ID., Graal, éd. F. Lecoy, 8771); 2. 1831 fig. (HUGO, Feuilles automne, p. 712). Dér. de vert; suff. -oyer. Fréq. abs. littér.:87.
DÉR. Verdoiement, subst. masc. a) ) Action, fait de verdoyer, de commencer à entrer en végétation, à devenir vert. Enfants parisiens qui ne savent presque rien de la marche des saisons (...), mais l'imaginent (...) au verdoiement d'une feuille d'herbe solitaire, jaillie toute droite entre deux dalles (DUHAMEL, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 7). P. méton. Synon. de feuillage, verdure. Il a besoin (...) du large parfum des bois et des verdoiements qui font revivre (FLAUB., Tentation, 1849, p. 437). ) Au fig. [À propos d'une pers.] Épanouissement physique et moral. Moncorps s'attarde sans fin à réparer ses détériorations (...) au lieu (...) d'en guérir vite, comme aux belles années de mon verdoiement (ARNOUX, Visite Mathus., 1961, p. 134). b) Couleur dominante verte des végétaux chlorophylliens. Ces verdoiements d'arbres et ces blancheurs de tombes (...) lui jetèrent bientôt dans l'âme un incurable spleen (HUYSMANS, Sœurs Vatard, 1879, p. 239). Le verdoiement blond des feuilles (GENEVOIX, Éparges, 1923, p. 264). []. 1res attest. 1549 « état de ce qui verdit » (DU MOULIN, tr. INDAGINE, Astrologie naturelle, Préf. ds HUG.), attest. isolée, 1849 (FLAUB., loc. cit.); de verdoyer, suff. -ment1.

verdoyer [vɛʀdwaje] v. intr. [CONJUG. noyer.]
ÉTYM. XIIe; de verd, vert.
1 Se dit des végétaux (→ Herbe, cit. 12; poudroyer, cit. 1), de la campagne qui donnent à l'œil une sensation dominante de vert.
1 (…) s'étendaient de vastes masses boisées, relevées de grandes plaques vertes dues à la présence d'arbres à feuillage persistant. Puis, de la lisière de cette forêt jusqu'à la côte même, verdoyait un large plateau semé de bouquets d'arbres capricieusement distribués.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 47.
2 Les feuilles verdoyaient aux branches des arbres (…)
Paul Bourget, Un divorce, III.
2 Commencer à devenir vert; devenir plus vert (par le développement de la végétation).
3 Fig. Être dans son épanouissement.
DÉR. Verdoiement, verdoyant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • verdoyer — Verdoyer. v. n. Verdir, devenir verd. Les bois commençoient à verdoyer. Il est vieux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • verdoyer — Verdoyer, Virere, Virescere, Vernare, Florescere. Verdoyant, Virens, Viridans, Viridicans …   Thresor de la langue françoyse

  • verdoyer — (vèr do ié, ou, suivant quelques uns, ver doi ié. L y est remplacé par un i devant l e muet : je verdoie ; je verdoyais, nous verdoyions, vous verdoyiez ; que je verdoie, que nous verdoyions, que vous verdoyiez) v. n. Devenir vert. •   Le mariage …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VERDOYER — v. n. Devenir vert. Les bois commencent à verdoyer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VERDOYER — v. intr. Devenir vert, en parlant des Arbres, des herbes. Les bois commencent à verdoyer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • verdoyer — vi. => Verdir …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • verdoiement — [ vɛrdwamɑ̃ ] n. m. • XVIe, repris XXe; de verdoyer ♦ Fait de verdoyer. ● verdoiement nom masculin Littéraire. Fait de verdoyer, de se couvrir de verdure. ● verdoiement (difficultés) …   Encyclopédie Universelle

  • verdoyant — verdoyant, ante [ vɛrdwajɑ̃, ɑ̃t ] adj. • XIIe; de verdoyer ♦ Qui verdoie; où la végétation est vivace. « Les prés verdoyants que baigne la Fontaine d Eure » (A. Gide). ● verdoyant, verdoyante adjectif Qui verdoie, qui est couvert d une verdure… …   Encyclopédie Universelle

  • Champs-Romain — (Los Champs e Romanh) …   Deutsch Wikipedia

  • Grammaire du malais-indonésien — Cet article traite plus particulièrement de la grammaire du malais indonésien. Sommaire 1 Phonologie 1.1 Consonnes 1.2 Voyelles 1.3 Diphtongues …   Wikipédia en Français